Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Simul, Histoire d'Hommes" de Redha Benteifour

rheda benteifour

Les sociétés, dans lesquelles nous évoluons, sont souvent porteuses de désillusions, servies par un individualisme forcené, et, bâillonnées par d’encombrants carcans. 

L'art est toujours porteur de réconfort et a souvent une réponse à proposer : ainsi, ces mêmes sociétés décevantes ont le mérite de faire naître des artistes qui savent traduire ce désarroi ou exprimer des révoltes face à cette somme infinie d’indifférence. Pour cette fois, c’est le chorégraphe Redha Benteifour  qui est à l’origine de ce genre d’œuvre, sous le titre « Simul », interprétée par sa magnifique compagnie de danse.
L’homme use de la chorégraphie comme d’une glaise épaisse et rugueuse, Redha malaxe la substance, il laisse volontairement émerger les aspérités, une sorte de vocabulaire en reliefs. Il y a des ensembles merveilleux, des enchaînements de virtuose, la rigueur sophistiquée d'une danse brute, presque primitive, une danse à corps et à cris.  

Depuis trente ans, Redha Benteifour est un chorégraphe et metteur en scène, très connu et reconnu, pour ses créations et réalisations au cinéma, à la télévision, comédies musicales et clips musicaux, ou pour de grands évènements. Redha est avant tout un de nos très grands chorégraphes de danse contemporaine pure, de ceux qui transforment le chaos en poésie, de ceux qui éclairent suffisamment l’insignifiant pour qu’il devienne remarquable, et surtout, de ceux qui rendent notre monde forcément meilleur. 

« Simul, Histoire d’Hommes » est ‘un bal de personnes en mal de vivre’ L’atmosphère urbaine aux angles bétonnés se révèle d’une grande poésie ; les danseurs délicats et puissants, uniquement des hommes, se distinguent par leurs histoires et leurs origines, différentes, colorées. Le dépouillement de la scène, et, de ses hommes qui semblent perdus, se modifie peu à peu, s’enrichit de sentiments et de mille rencontres : toute une humanité qui se déploie en 1h15 de spectacle. Il y a de la beauté et de la profondeur, un fort ressenti. 

Le ballet « Simul » s’est produit pour deux représentations au Théâtre du Gymnase, les prochaines dates sont à suivre avec la plus grande attention !

Laurence Caron-Spokojny

 

Lien permanent Catégories : EN FAMILLE, SCENES 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.