Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

STOMP au Théâtre des Folies Bergère jusqu'au 24 décembre 2017

Affiche-Stomp-Les-Folies-Bergere-Paris-décembre-2017-spectacle.jpgLors du festival d’Edimbourg en 1991, STOMP voit le jour sous l’impulsion  de Luke Cresswell et Steve McNicholas. Après plus de 53 pays visités, à New-York depuis 22 ans et à Londres depuis 13 ans, cinq troupes se partagent le Monde et l’une d’elles est jusqu’au 24 décembre aux Folies Bergère à Paris.

 

Sons, lumières, mise en scène, chorégraphie, décors, interprétations, intentions scéniques… les mots qui se promènent ici se plaisent à décortiquer, analyser, soustraire, synthétiser, souvent à s’émerveiller, et plus rarement à balayer, les composantes classiques d’un spectacle. Pour STOMP, cette mécanique de l'écrit parfois tarabiscotée est inutile. STOMP est tout simplement : un spectacle génial !

"Génial" est le seul qualificatif qui me vient à l’esprit, mais c’est un peu court pour deux heures de spectacle. Des « tchik-tchak-tchak-boum » et puis encore des « tchoum-tchoum-pa » suivis de « Chtim-ta-ta-chtiiim-ta-ta » pourraient aussi résumer le show. La question se pose d’ailleurs : comment tenir l’attention du public avec un vocabulaire aussi réduit ? Du talent, de la créativité, et, une justesse ahurissante réglée au millimètre, font de STOMP un spectacle parfait. La musique se compose de percutions, caressées ou sonores, nées d’improbables instruments comme des boîtes d’allumettes, balais, sacs en plastique, poubelles oubliées ou même peaux de bananes. Les artistes, à la fois batteurs avertis, jongleurs, danseurs, athlètes et humoristes, semblent avoir été sélectionnés avec une exigence de casting de très haute volée, comme seuls les anglo-saxons savent le faire. Chaque artiste répond aux critères extrêmement précis des rôles initiaux dessinés par les créateurs de STOMP, rien n’est laissé au hasard. Les lumières se jouent des interprètes, et des éléments du décor, dans un rythme plein de sens. Ces « tchik-tchak boum-boum » racontent une histoire poétique et transportent le public dans un tourbillon de joie de vivre, énergique, et résolument unique. Malgré la rigueur appliquée de cette machine bien huilée, le show déborde de toutes parts de spontanéité et d’échanges avec le public. L’enthousiasme est immédiat dès le premier tableau et la performance artistique se prolonge, bien au delà du spectacle, transformant l'instant en un souvenir inoubliable. 

Depuis ma première rencontre avec STOMP, il y a plus de vingt ans à La Cigale, le spectacle n’a pas pris une ride, l’émotion et la surprise demeurent intactes. Une jeunesse éternelle comme signe distinctif des grandes œuvres, autant que populaire et de qualité ce qui est suffisamment rare pour le souligner.
S’il reste des places pour STOMP, précipitez vous, c’est LE spectacle à voir pour ces fêtes de fin d’année. POUR TOUS !

Laurence CARON

Lien permanent Catégories : EN FAMILLE, SCENES 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel