Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Paysages Intérieurs de Philippe Genty au 13ème Art, jusqu'au 21 janvier

philippe Genty,« L’imaginaire, c’est ce qui tend à devenir réel » cette citation d’André Breton, Philippe Genty pourrait la faire sienne. Le monde de Philippe Genty raccourcit définitivement les distances entre le rêve et la réalité, au point qu’il les juxtapose. A découvrir dans la toute récente salle du 13ème Art à Paris. 

 

Cet univers, à la fois pictural et vivant, fantastique et profondément humain, est aussi familier et lointain. Philippe Genty a toujours aimé bousculer. Depuis les années 80 au Théâtre de la Ville où ses premières œuvres ont ouvert des horizons radicalement différents à l’ensemble de la création scénique, que ce soit pour les marionnettistes, la chorégraphie, le théâtre ou la musique, le spectacle vivant en général y a renouvelé son inspiration, il s’est transformé. De ces peaux qui s’échappent comme de l’eau, sortes de toiles de parachute, qui enveloppent et titillent notre imagination, Philippe Genty modèle ses Paysages Intérieurs (à découvrir aussi chez Acte Sud), souvent mélancoliques, parfois terrifiants, toujours drôles, avec la créativité de la jeunesse éternelle ! Pour conter ces histoires, la compagnie de Philippe Genty se compose d'interprètes protéiformes, aux talents presque élastiques, de vrais artistes en somme. 

Philippe Genty n’a de cesse d’inonder les scènes du monde entier par ces étoffes soufflées, ces marionnettes ou danseurs acrobates fantasques dont on ne sait plus s’ils sont faits de chairs, d’os ou bien de plastiques et de bois. Avec la candeur et la tendresse d’un Gepetto qui fait naître de ses mains un pantin articulé, Philippe Genty va puiser aux confins des rêves ce qui est impossible à dire, ce qui est impossible à écrire. Et puis, il y a encore une fois, et il est impossible de s'en lasser, les mélodies de René Aubry accompagnant si bien l’œuvre plastique qu’elles en deviennent indissociables.

Ces Paysages Intérieurs se dévoilent comme les pages d’un carnet de voyage dont chacun y découvrira une lecture tout à fait personnelle, pour ainsi dire universelle. A voir au plus vite ce soir à 20h30 ou dimanche à 15h.

Laurence Caron

 

philippe Genty,ce qui est remarquable,acte sudPaysages Intérieurs Actes Sud Théâtre Hors collection Mai, 2013 / 19,6 x 25,5 / 304 pages - ISBN 978-2-330-01943-3 - prix indicatif : 35, 00€

A suivre au 13ème Art  : "Murmures des murs" de Victoria Thierrée-Chaplin avec Aurélia Thierrée, jusqu'au 3  février.

Lien permanent Catégories : EN FAMILLE, SCENES 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel