Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Noire La Vie méconnue de Claudette Colvin" par Tania de Montaigne au Rond-Point des Champs-Elysées

noire la vie méconnue de claudette colvin, tania de montaigne,stéphane foenkinos,joseph truflandier,laurence fontaine,claire choffel-picelli,pierre-alain giraud,lola prince,984 productions,theatre du rond-point des champs-Élysées

Alabama, bus de 14h30, 2 mars 1955. Claudette Colvin, du haut de ses quinze ans, refuse de céder sa place à un passager blanc. Condamnée à la prison, elle plaide non coupable et attaque la ville. Claudette Colvin écrit le début de l’histoire dont Rosa Parks sera un peu plus tard la Mère du mouvement des droits civiques. Son nom, il faut l’avouer personne ne le connaît, mais soixante ans plus tard en 2015, aux éditions Grasset, l’écrivaine, Tania de Montaigne veille au grain et rétablit les oublis de l’histoire, Claudette Colvin est sur le papier. Cet écrit est récompensé par le prix Simone Veil 2015 et est finaliste du Grand prix des lectrices de ELLE 2016. 

Naviguant entre incarnation, témoignage et plaidoyer, Tania de Montaigne, aussi comédienne, dépasse l’écriture pour porter Claudette Colvin sur scène, en chair et en os, c’est au Théâtre du Rond-Point des Champs-Élysées.

Elle entre, toute droite dans une robe qui flotte légèrement autour d’elle comme une robe d’écolière dont on a défait les ourlets parce que l’enfant a trop grandi. De son regard franc Tania de Montaigne balaie les rangs du public avec assurance, une conquérante. La comédienne, auteure des mots qui vont naître, est là pour en découdre. Tania de Montaigne invite l’assistance : « Prenez une profonde inspiration, soufflez, et suivez ma voix, désormais, vous êtes noir, un noir de l'Alabama dans les années cinquante… ». Le décor est planté, des rideaux de gaz, impalpables, s’animent d’un choix précis de photos et de vidéos avec lesquelles la comédienne orchestre des dimensions cinématographiques, musicales et politiques des années 50, une époque. L’esthétisme est résolument noir et blanc, deux teintes qui vont si bien ensemble, et pourtant… il est question d’un combat. Le metteur en scène Stéphane Foekinos rythme l’espace avec élégance, il a créé ce spectacle en  2019 au Centre Dramatique National de Rouen avant de s’installer au Rond-Point, là où se tient ce soir-là l’épicentre bouillonnant de l’émancipation des Afro-Américains, juste en bas des Champs-Élysées. Le public peine à respirer, livré au charme pur et puissant de Claudette et de Tania dans la moiteur de ce territoire subtropical parcourut de fleuves et de rivières. Fébrilement, certains osent compter sur leurs doigts les petites dizaines d’années qui séparent notre époque de ce qui nous est raconté ici. Tristesse. Désarrois. Révolte. Scandale. Effroi. Ces sentiments cruels transpercent de leurs petites flèches acérées nos consciences européennes, toujours si bien pensantes. A y réfléchir, la piqûre de rappel faite par Tania de Montaigne, à moins que ce soit une claque pour nous réveiller, laisse une plaie ouverte qui ne cesse de suinter. Une proposition artistique plus que nécessaire.

Laurence Caron

*La captation de ce spectacle - produite par Arnaud Bertrand (984 production) et Philippe Thulier (adltv) et réalisée par François Hanss - a été diffusée le 19 mars 2021 sur France 5.

* L’Assignation, Les Noirs n’existent pas - Prix Botul et Prix de la laïcité ; du même auteur, à lire chez Grasset (entre autres).

*Tournée à suivre : ANGOULÊME (16), VILLARD BONNOT (38), MONACO (98), LYON (69), ROMANS SUR ISÈRE (26), UCCLE (BELGIQUE), NOGENT SUR OISE (60), CLUSES (74), SAINT SÉBASTIEN SUR LOIRE (44) DARDILLY (69), MIRAMAS (13), AMIENS (80), RENNES (35).

Lien permanent Catégories : EN FAMILLE, SCENES 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel