Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CARO / JEUNET jusqu'au 31 juillet 2018 à la Halle Saint-Pierre

Affiche-DefV4-OKCMJNV2-692x1024.jpgAu pied de la Butte Montmartre,
Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet sont chez eux. Le monticule grouillant surplombé de son gâteau crémeux leur doit bien ça depuis la naissance d’Amélie en 2001.
La Halle Saint-Pierre abrite ce qui est « brut », « singulier », et « outsider », Caro et Jeunet s’inscrivent là, les récompenses et les séjours Hollywoodiens ne paraissent pas avoir corrompus l’énergie créatrice des deux artistes.

 

Ce jour d’inauguration, Caro et Jeunet ont les yeux qui pétillent comme ceux des enfants qui préparent une bêtise. Les coudes appuyés sur un coin de socle qui soutient de bizarroïdes machines attendant un souffle pour s’animer, ou bien les mains dans les poches avec l’air d’y chercher quelque chose (des billes ? une vis ? un crayon ? ...), Caro et Jeunet se racontent aux journalistes. 

L’exposition sombre plonge dans les abysses de la création. Pourtant, même en farfouillant dans les corridors rouges, et jaune orangés, du duo infernal, le prestige des magiciens n’est jamais dévoilé. L’illusion reste intacte car l’envers du décor révèle un univers encore plus dingue. L’esthétisation extrême des plans, particulière au style Caro/Jeunet, est décousue en d’imposantes fresques circassiennes (Delicatessen), de costumes et de décors (sur)réalistes (Un long dimanche de fiançailles), de mécaniques tarabiscotées et de story-boards savants (La Cité des enfants perdus), d’objet volant non identifié si poétique (L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux TS Spivet ), de visages aux maquillages patients et inouïs (Alien Resurection), de maquettes d’une authenticité lilliputienne (Le Manège), de dessins extravagants et de peintures dadaïstes (Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain), de monstres qui ne demandent qu’à prendre vie, … Le parcours de l’exposition s’étire en forme d’étoiles, il faut en faire le tour, puis retourner s’attarder sur chacune des branches en revenant en son centre, une étoile dans un univers infini. 

Et puis, il y a les acteurs, choisis par Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, toujours magnifiquement mis en valeur par l’intensité des personnalités qu’ils incarnent : Dominique Pinon, Rufus, Lambert Wilson, Jean-Claude Dreyfus, Yolande Moreau, Dany Boon, Audrey Tautou, … 

L’envie est grande de dévorer à nouveau leur filmographie dite « d’auteur » autant que de « blockbusters », pour Caro et Jeunet il n’y a pas de différence entre les genres, peut-être est-ce là le secret de la source de jouvence qui nourrit leur inspiration…Génial !

Laurence Caron

Lien permanent Catégories : EN FAMILLE, EXPOSITIONS & MUSEES, LETTRES, ONDES & IMAGES 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel