Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord, et en tournée dans toute la France.

une des dernières soirées de carnaval,theatre des bouffes du nord,carlo goldoni,myriam tanant,jean-claude penchena,actes sud-papiers,clément hervieu-léger,aymeline alix,erwin aros,louis berthélémy,clémence boué,jean-noël brouté,adeline chagneau,marie druc,charlotte dumartheray,m’hamed el menjra,stéphane facco,juliette léger,jeremy lewin,clémence prioux,guillaume ravoire,daniel san pedro      La profondeur des murs ocres du Théâtre des Bouffes du Nord transporte immédiatement à Venise, on imaginerait presque les reflets ondoyants de l’eau sur les façades des palais... Au 18ème siècle, les fêtes du Carnaval se succèdent sur plusieurs mois, entre Épiphanie et Carême, cette exubérance mondaine tente de dissimuler les conflits qui ensanglantent l’Europe. La Sérénissime qui orne les rives de la mer Adriatique lutte contre le déclin qui s’avance, ses faiblesses commerciales et politiques s’oublient derrière les masques.

En 1761, Carlo Goldoni (cf. Les Jumeaux vénitiens) s’apprête à quitter Venise, Paris le réclame pour la Comédie-Italienne, il écrit une dernière pièce « Une des dernières soirées de Carnaval », une lettre d’adieu, quasi autobiographique, à la cité lacustre.

une des dernières soirées de carnaval,theatre des bouffes du nord,carlo goldoni,myriam tanant,jean-claude penchena,actes sud-papiers,clément hervieu-léger,aymeline alix,erwin aros,louis berthélémy,clémence boué,jean-noël brouté,adeline chagneau,marie druc,charlotte dumartheray,m’hamed el menjra,stéphane facco,juliette léger,jeremy lewin,clémence prioux,guillaume ravoire,daniel san pedro      

(cdt. Photo Brigitte Enguérand)

Dans la maison du tisserand Zamaria, le vin de Chypre coule à flots tandis que les raviolis épongent. On parle chiffons, ou plutôt "étoffes" et ragots, on se lance dans des jeux de hazard, l’humeur est badine, et, la musique et la danse sont de toutes les fêtes. Le metteur en scène, Clément Hervieu-Léger (cf. Les cahiers de Nijinsky), sociétaire de la Comédie-Française, anime son monde avec la virtuosité d’un chef d’orchestre et la fluidité  d’un grand chorégraphe.

Dans un décor sobre et des costumes de matières nobles, toute la lumière se porte sur les comédiens. Les rôles sont tous soignés, en particulier ceux des femmes : Domenica (Juliette Léger), la jeune fille de la maison est romantique à souhait, Alba (Aymeline Alix) est une bourgeoise burlesque qui s’évanouie à tout bout de champ, Marta (Clémence Boué) incarne une épouse moderne et indépendante tandis que Madame Gatteau (Marie Druc) se taperait bien un petit jeune. Dans cette pièce, par l’écriture fine de Goldoni et à la mise en valeur exacte de Clement Hervieu-Léger, comédiennes et comédiens ont tous un premier rôle.

Le réalisme de la société vénitienne décrit par Goldoni est d’une précision exacte et d’une modernité déroutante. La magie opère. Le Théâtre des Bouffes du Nord a le pouvoir d’attirer le public au plus près des artistes et au coeur de l’œuvre.

Après avoir bien dansé, bien bu et bien mangé, après avoir chanté même, soupiré de bonheur et surtout tellement ri, je cherche les pans lourds et soyeux de ma robe de velours pour me dégager de mon fauteuil. Pas de robe. L’illusion a été parfaite. Sur le trottoir du Boulevard de la Chapelle on se surprend à héler le passage d'un gondolier... Quel dîner !

Laurence Caron

Calendrier de la tournée ICI.

De Carlo Goldoni - Texte français de Myriam Tanant et Jean-Claude Penchenat (Actes Sud-Papiers) - Mise en scène Clément Hervieu-Léger.
Avec Aymeline Alix, Erwin Aros, Louis Berthélémy, Clémence Boué, Jean-Noël Brouté, Adeline Chagneau, Marie Druc, Charlotte Dumartheray, M’hamed El Menjra, Stéphane Facco, Juliette Léger, Jeremy Lewin, Clémence Prioux, Guillaume Ravoire, Daniel San Pedro.

Lien permanent Catégories : EN FAMILLE, LETTRES, ONDES & IMAGES, SCENES 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel